CHEF

9BB83425-74E6-4962-8A43-5A156D4B7EBA

SALUT, BONJOUR! WEEK-END

C’est donc aujourd’hui qu’les Péladeau-Snyder s’marient. Enfin, le couple princier des Québécois s’unira à Québec, et ce, accompagné par tout le gratin politique et artistique d’la province. On attend aussi certains membres des familles, mais pas Anne-Marie Péladeau.

Céline s’ra même là par vidéo pour offrir ses vœux au couple. N’oubliez pas de lire l’intégral de cet hommage de Céline en exclusivité dans le magazine 7 jours. Vous y trouverez aussi les difficiles choix de Julie en vu de son humble mariage.

Vous pouvez suivre également l’ensemble des développements sur LCN. Un dossier complet est disponible ce matin dans l’Journal de Montréal, l’Journal de Québec pis dans rien d’autres vu qu’Quebecor a d’jà acheté les autres quotidiens. Après la pause, nous rejoindrons Mathieu Roy pour une visite exclusive du nouvel amphithéâtre Vidéotron.

LA MAISON

6h55. Ostie d’calice de tabarnac. J’trouve pu ma sacoche. Ça va bin mal. Mon cellulaire ! Y’es où ? Y’est où mon crissss de cellulaire !?

Romy, ma princesse, veux-tu bin finir de manger. On doit partir dans une heure pour Québec. Ahhhhhhhhhhhh pis d’la shnoutte ! Jette touteee ça là, on mangera s’a route.

Thomas, c’pas l’temps d’jouer au poète là, veux-tu bin t’habiller pis laisser tes draps su’ton litte. D’ailleurs, peux-tu nourrir les beautés avant qu’on parte ? Oublie pas d’mettre assez de manger dans leu cage. J’ai pas l’goût d’revenir du mariage pis d’réaliser la mort d’une autre fille. Ça m’fait trop peine des voir partir dans un sac à poubelle. Pis rajoute une ou deux bouètes de condoms, ca s’reproduit dans l’temps de’l’dire ces p’tites bêtes-là.

Pires-mariages-photos-24

ASSEMBLÉE NATIONALE

  1. Envoyer chier Pauline pour m’avoir laisser un parti dans c’t’État-là ;
  2. Penser à m’moquer d’Jeff Lisée pis d’Bernard ;
  3. Nommer mon cabinet fantôme (ça peut encore attendre au mois d’septembre) ;
  4. Ne pas écouter mes conseillers ;
  5. Faire à ma tête ;
  6. Écrire des blagues sur la relation entre Couillard pis Porter ;
  7. Faire pleurer François Legault ;
  8. Chercher Françoise David pis sa grande vertu (disparue depuis plus de douze mois) ;
  9. Ne pas oublier le mariage ;

TOC-TOC-TOC

Y continue d’écrire.

  1. Mettre mes actions sous fédu…

TOC-TOC-TOC ! Monsieur Péladeau, faut y aller.

Y’a pas l’temps d’finir sa liste.

VÉLO

– Papa pourquoi j’dois faire ça là. J’va encore faire rire de moé à l’école par les gars d’ma classe. C’tait déjà assez chiant d’même d’voir ma face à tévé durant la course à chefferie…

– Thomas. Thomas. Tommy boy. Tu l’fais comme qu’j’devais suivre les pas d’mon pére. Tsé là, ton grand-pére qui aimerait tant ça être là aujourd’hui. Tsé Thomas, tu as d’la chance. Tu devrais te réjouir. Pis un jour, les gens qui s’moquent de toué, bin tu pourras les acheter pis les crisser à porte d’leu bisenessssssssssss.

– Mais papa, tu pouvais pas faire comme tout l’monde pis arriver en char, genre.

– Bin non Thomas. Tom-tom… Tsé, faut faire grand aujourd’hui. Ça arrive pas toué jours un mariage – même si c’est son deuxième mariage. Pis c’t’un message qu’on envoie à tout les Québécois et à toutes les Québécoises du fin fond d’Rouyn-Noranda à pointe d’la Gaspésie. Le transport actif. L’énergie verte. L’indépendance énergétique. L’indépendance. Le pays. Pis tout ça là.

– pfffffffffffff… J’ha-i-s ça le bécycle pis c’est dang’reux. Tu t’souviens pas d’ton accident.

– Tom tom tom tom tom tom tom tom. Y’a bin des accidents dans vie – y pense a son premier mariage, mais on apprend d’nos erreurs pis c’pas une raison pour pas r’tourner s’a route, d’suivre le chemin d’notre histouère.

Vite-là ! Mets ton casque ! Enwoye ! J’vois la journaliste de TVA faire son direct. Çà, c’est notre call.

Thomas pis Pierre-Karl enfourchent leur tandem. Y s’dirigent vers l’devant d’la Chapelle du Musée de l’Amérique française. La foule est en larme. Quel beau moment.

L’TAPIS ROUGE

Les gens me marchent dessus. J’ai l’droit à une séance d’acupuncture à grands coups d’talon aiguille. J’bronze sous les flashs des photographes. J’rougis. On me martèle. Une armée me passe su’l corps. Des centaines de curieux m’encerclent pour m’admirer. Chu encerclé. Pris au piège. J’me console. C’bintôt fini. Bon, j’dois vous laisser. J’vais continuer à r’garder sou’a robe d’Émilie Bégin pis d’Marie-Mai.

P.S. Une des deux porte pas d’bobettes.

L’ÉGLISE

Régis Labeaume angouèsse dans son coin. Y sait qu’Denis le fait plusieurs fois par mois. Denis vient de dire à tévé qu’y venait surtout juger la performance de Régis. La rivalité Québec-Montréal v’nait d’prendre une tout autre signification. Pour Régis, c’est sa première fois. Y s’ajoute à la terreur d’la nouvelle pratique qu’c’est’un mariage dans sa propre ville pis pas n’importe quel mariage à part de t’ça.

Quand la planète Québec avait appris qu’Régis d’vait unir le couple, les réseaux sociaux s’taient crissés en feu. Les Plaines s’enflammaient. Brûler la ville ! Maurais Live en combustion spontanée. Radio X, Sainte-Radio, estimait qu’le maire d’vait pas être si proche du grand sauveur des Nordiques pis du pére du nouvel amphithéâtre de Québec. À la potence ! Vite, une loi spéciale !

Tout ça pour dire qu’Régis ‘tait pas gros dans ses shorts. Y suait d’jà comme un cochon.

L’PARTY

Sous le modeste chapiteau construit pis désigné pour l’occasion, la foule est d’jà su’a brosse. Éric Lapointe chante n’importe quoi. Just’avant de monter sur scène, y s’est fait une ligne de coke à l’aide d’sa carte d’assurance maladie. Su’a scène, les spots chauffent sa face. Y r’nifle comme un démon. « J’aurais mis le feu à l’enfer ». Y comprend pas c’qui arrive. Éric est pu tout là. Des grosses gouttent perlent su’son front. Ces cheveux sont aussi mouillé qu’dans son clip Brume de ta bouche. Sa langue est pâteuse. Les paroles d’la chanson se prononcent pu comme avant. Y’a les joues molles. C’est p’t-être l’âge qui lui fait ça. C’est p’t-être l’heure qui lui a fait ça. « J’avais si peur que tu m’oublies ». Oublier, y’est en train d’oublier ses propres paroles. Sti. C’qui devait être la toune du couple est entrain de s’transformer en chant de gorge inuit. Un stress monte dans Éric. La poudre arrête de faire son effet. La conscience r’prend sa place dans sa tête. Y réalise dans l’interlude d’la chanson qu’son siège de coach à La Voix tient pu à grand chose. Y dépose son genou à terre en véritable guerrier. La musique s’arrête. Éric tend sa main vers son cou. Y pogne la ptite croix attachée à sa chaînette en argent. L’illumination. Une énergie divine traverse son corps. Éric s’lève dans l’cercle de lumière pis y pousse son dernier « n’importe quoi ».

LUNE DE MIEL

Mieux qu’celle après son élection à la chefferie du PQ. Mieux qu’celle qu’les sondages viennent de tuer. Y’est à rivière. Pierre-Karl a ses deux pieds pendant au bout du quai. Y baigne dans l’silence pis dans ses réflexions. Y s’demande pourquoi y fait tout ça. L’soleil est en train de s’coucher. Julie l’attend toute nue dans yourte. Y s’lève pour aller la retrouver. Y s’attarde une dernière fois su’l courant. Y r’garde au loin, comme si y’attendait un signe du cosmos. Mais y’a pas de signe icitte, y’a juste des outardes su’a Ristigouche.

 

Pires-mariages-photos-28

T'en penses quoi mon chum?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s