02

tumblr_mqwriufOPl1qe0lqqo1_1280

Hugo Bourcier déploie la richesse de sa nord-américanité dans la chanson Repentigny Baby (août 2013) : « J’ai compris les principes qui délimitent le territoire : les montages, les rivières, les pawn-shops, les vidéoclubs ».

Outre la complexité de l’hypotypose géographique des Amériques qu’il peint par l’appartenance aux formations rocheuses, aux rivières et aux lac, territoire permettant de se nourrir et de s’abriter, il a bien compris ce qui attache réellement l’homme à l’espace : le lieu où ses dettes se terrent et le lieu de sa consommation culturelle en voie de s’éteindre.

– Hervé Gravel dans Sur Hugo Bourcier (2016) aux Éditions des Sti-E-s.

Publicités

T'en penses quoi mon chum?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s